fig67calandrage.jpg

Le calandrage

C’est également un procédé de transformation en continu pour la production de feuilles en bobines. Il consiste à faire passer la matière à l’état pâteux entre deux cylindres chauffants écartés de l’épaisseur désirée. C’est le principe de la « pâte à tarte ».

C’est également un procédé de transformation en continu pour la production de feuilles en bobines. Il consiste à faire passer la matière à l’état pâteux entre deux cylindres chauffants écartés de l’épaisseur désirée. C’est le principe de la « pâte à tarte ». A la sortie de la calandre, le produit passe dans un refroidisseur, puis est enroulé pour faire des bobines. Le calandrage est surtout appliqué au PVC et permet d’obtenir des feuilles d’un très bel aspect de surface et d’une très grande régularité d’épaisseur, utilisées entre autre dans la fabrication d’emballages thermoformés. 

La calandre est la principale pièce d’équipement d’une ligne de calandrage. Elle est essentiellement composée de gros cylindres dont on peut modifier l’écart et entre lesquels on fait passer la matière plastique fondue sous forme de pâte. Ces cylindres sont montés sur un plan vertical et sont chauffés.

On alimente la calandre en bandes de mélange préalablement chauffées et cisaillées par une extrudeuse dite « extrudeuse planétaire ». Acheminées par tapis convoyeur entre les cylindres de la calandre, les bandes de mélange en ressortent sous forme de feuilles, refroidies par une longue série de cylindres composant le train de tirage.